didier stuerga
Didier STUERGA
(Professeur, Université Bourgogne Franche-Comté

9 avril 2019 - 18h30

A la NEF, 1 place du théâtre - Dijon

Entrée gratuite

Téléchargez l'affichette

 En 2007, un article de la prestigieuse revue Science annonce la découverte d’un phénomène astronomique extrêmement curieux dénommé FRB, acronyme de Fast Radio Burst ou Sursaut Radio Rapide en français.

USA.NM.VeryLargeArray.02
Il s’agissait d’un signal microonde aussi puissant que bref (de l’ordre de quelques millisecondes) émis le 24 aout 2001. La source semblait extérieure à notre galaxie. C’est l’analyse approfondie de données anciennes du radiotélescope autralien de Parkes qui a démontré l’existence de ce premier sursaut microonde.
A partir de 2007; les radiotélescopes ont cherché à détecter de nouveaux FRB. La chasse fut rapidement fructueuse comme l’analyse des archives qui révéla l’existence de nombreux sursauts microondes. Pour le seul radiotélescope de Parkes, une quarantaine d’événements furent répertoriés. Mais très rapidement un problème est apparu. Certaines émissions avaient la même physionomie que les FRB initiaux mais ils semblaient venir de toutes les directions de l’espace. Les chercheurs surnommèrent ces signaux imposteurs Péritio , du nom du personnage mythique inventé par l’écrivain argentin Jorge Luis Borges (Manual de zoología fantástica). Un animal mi-cerf mi-oiseau ayant une particularité bizarre ; ils ne projetteraient pas leur propre ombre, mais des ombres de forme humaine qu'ils utiliseraient pour capturer les hommes et s'en nourrir. Une manière habile de sous-entendre que derrière ces énigmatiques signaux se cachait peut-être une cause humaine. Les Péritios provenaient-il d’un dysfonctionnement du télescope ou d’un autre type d’interférence radio ? Ces derniers étaient-ils réellement la trace d’un véritable phénomène extragalactique ultra-puissant ou bien de vulgaires signaux parasites locaux ?

L’objectif est de refaire l’enquête scientifique en reprenant le principe et les succès de l’astronomie microonde ou millimétrique.