francois forgetFrançois FORGET
Directeur de recherche au CNRS (LMD, Institut Pierre Simon Laplace, Paris)
Planétologue, membre de l'équipe New Horizons.)

11 septembre 2018 - 18h30

Salle de la Nef, 1 place du Théâtre à Dijon

Entrée gratuite

Téléchargez l'affichette

Le 14 juillet 2015, la sonde NASA New Horizons a, pour la première fois, survolé Pluton, sa lune Charon et leur quatre petits satellites.

NewHorizons
Elle a découvert un monde actif et spectaculaire, au coeur d'un système planétaire complexe et étonnant, révélateur de la richesse des objets "transneptuniens" qui gravitent aux confins du système solaire. Pour comprendre Pluton, nous devons inventer une nouvelle géophysique, totalement différente de ce que nous connaissons sur Terre.

Fiche Wikipedia :

New Horizons (« Nouveaux Horizons » en français) est une mission de l'agence spatiale américaine (NASA) dont l'objectif principal est d'étudier la planète naine Pluton et ses satellites, grâce à une sonde spatiale qui les a survolés mi-juillet 2015. Il est prévu qu'elle soit ensuite dirigée vers un autre corps de la ceinture de Kuiper, zone dont le système plutonien fait partie. New Horizons est la première mission spatiale qui explore cette région du Système solaire. Du fait de leur éloignement, on dispose de très peu d'informations sur les corps célestes qui s'y trouvent, car ceux-ci sont à peine visibles avec les meilleurs télescopes. Or leurs caractéristiques sont susceptibles de fournir des informations importantes sur le processus de formation du Système solaire.

La sonde spatiale New Horizons a été conçue pour fonctionner dans les conditions hostiles de cette région, très éloignée de la Terre et du Soleil. L'architecture de l'engin spatial et le déroulement de la mission prennent ainsi en compte la faiblesse de l'ensoleillement, qui impose le recours à un générateur thermoélectrique à radioisotope et à une isolation thermique renforcée, le débit limité des télécommunications (1 kb/s), et la durée du transit vers sa cible (plus de neuf ans), qui nécessite une grande fiabilité des composants critiques. Les sept instruments scientifiques embarqués comprennent une caméra fonctionnant en lumière visible et en infrarouge, un spectromètre imageur ultraviolet, une caméra dotée d'un téléobjectif, deux spectromètres destinés à mesurer les particules, une expérience d'occultation radio et un compteur de poussières interplanétaires. Ceux-ci doivent permettre de caractériser la géologie, les structures en surface, la composition du sol et sa température, la structure et la composition de l'atmosphère des corps célestes survolés.

La sonde spatiale a été lancée le 19 janvier 2006 par une fusée de forte puissance Atlas V-551. New Horizons a survolé Jupiter le 28 février 2007, ce qui lui a permis de gagner 4 km/s grâce à l'assistance gravitationnelle de cette planète. Le survol de Jupiter a également permis de calibrer les instruments, tout en faisant des observations scientifiques intéressantes sur le système de Jupiter, en particulier son atmosphère, ses satellites et son champ magnétique. New Horizons a ensuite entamé son long transit vers Pluton, durant lequel la sonde a été mise en sommeil. Elle en est sortie le 6 décembre 2014 et a commencé en janvier 2015 ses observations de Pluton, qu'elle survole le 14 juillet 2015. Elle doit ensuite passer à faible distance, début 2019, d'un petit corps de la ceinture de Kuiper découvert à la suite d'observations astronomiques réalisées en 2014. New Horizons est la première mission du programme New Frontiers de la NASA, dont l'objectif est d'effectuer une exploration scientifique fouillée des planètes du système solaire avec des sondes spatiales d'un coût inférieur à 700 millions de dollars, ce qui les situe sur un plan financier entre les missions du programme Discovery et les missions phares du programme Flagship auquel se rattache Mars Science Laboratory.

 

Crédit photo : Par NASA/JHU APL/SwRI/Steve Gribben — http://www.nasa.gov/sites/default/files/15-011a.jpg, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=37884543

 

 

 

Vous utilisez un bloqueur de pub ?

Il pourrait vous empêcher de consulter correctement notre site.
Vous pouvez le désactiver pour l'ensemble du site de la SAB qui ne comporte aucune publicité

Visitez la Tour astronomique

De 1783 à 1940, la Tour Philippe le Bon était un observatoire astronomique. L’un des 11 plus importants d’Europe, équipé des plus beaux instruments.

Le programme 2018-19

Ciel Astro : le guide de l'astronomie en France

CIELMANIA : une aventure dans les cieux de Bourgogne et d’ailleurs – Blog de JB Feldmann