T.AmariTahar Amari

Directeur de recherche au CNRS, au Centre de Physique Théorique de l’École polytechnique

9 mai 2017 - 18h30

Salle de la Nef, 1 place du Théâtre à Dijon

Entrée gratuite

pdfTéléchargez l'affichette.

 

Notre activité humaine dépend de plus en plus de phénomènes qui prennent naissance à 150 Millions de km notre planète, sur le Soleil, pour atteindre notre environnement spa­tial. 

fig1 CP TAmari
 Décrire les phénomènes qui s'y déroulent  est donc une nécessité, pour  comprendre puis prédire : c’est la Météorologie de l’Espace.
En effet, notre étoile projette en per­manence un  vent de particules chargées en transportant parfois même lors d’évènements éruptifs violents,  des nuages magnétiques  jusqu'à la Terre, en perturbant son environnement: gé­nérateurs élec­triques au sol, satellites géostation­naires, mais aus­si  les personnels na­vigants des vols approchants les pôles (no­tamment transatlan­tiques), les astronautes lors des sor­ties extra­véhiculaires,  les systèmes  de communications par  ondes ra­dios tels GPS ou Gallileo, et aussi la transmission  d’in­formations aux satel­lites qui les relaient à d’autres points ter­restres.
 La communauté scienti­fique se mobilise pour la constitu­tion d’une véri­table Météoro­logie de l’Es­pace, impliquant  une  mé­téorologie solaire,  afin  de prévoir ces éruptions pour en limiter leurs im­pacts sur notre société. Nous illustre­rons cette dé­marche par des découvertes ré­centes, marquée par la compréhen­sion des phénomènes liés au ma­gnétisme solaire.