Les Astronomes Bourguignons

Nous avons voulu recenser ici un certain nombre de personnalités bourguignonnes qui ont marqué ou marquent encore l'histoire de l'astronomie. Nous utilisons le terme "astronomes" de manière générique, tous n'étant pas reconnus comme professionnels de l'astronomie, ou leurs travaux en astronomie n'étant pas leur activité principale.

Le terme "bourguignon" est également générique et regroupe les "natifs" de la Bourgogne, les "amoureux de la Bourgogne" (ceux qui s'y arrêtent fréquemment ou qui y ont des attaches), et ceux qui ont été en "affaires" avec la Bourgogne de par leurs travaux astronomiques.

Nous avons volontairement couvert un champ le plus large possible, dans l'objectif de déceler l'astronomie partout où elle se cache chez les bourguignons et les amoureux de la Bourgogne. Peut-être même avec l'idée que la Bourgogne est une "terrre d'astronomie" est que l'astronomie y est ancrée aussi sûrement que les ceps de vigne dans leurs terroirs.

Cliquer sur les noms dans la liste ci-dessous, pour voir une fiche permettant d'en savoir plus (lorsqu'elle existe).

Astronomes antiques

  • Diviciacos, seul druide gaulois dont le nom nous est parvenu (1er siècle av. JC). Ami de Cicéron qu'il a visité à Rome. Aurait-il alors entendu parler des machines du type de celles d'Anticythère dont Cicéron parle dans ses écrits ?
  • Eumène d'Autun (ou un autre rhéteur d'Autun) parle d'astrologie lors du panégyrique de Constance le 1er mars 297. Voir aussi le panégyrique d'Eumène au printemps 298.

Astronomes du Haut-Moyen-Âge

  • Boèce (480-525), philosophe latin travaillant pour le roi ostrogoth Théodoric le Grand, qui fabriqua un cadran solaire et une clepsydre pour Gondebaud, le roi Burgonde.
  • Rémi d'Auxerre.
  • Wicfridus : moine du Xe, auteur du Kalendarium (n° 448 à la BM) manusrit regroupant mentions astronomiques, dessins de constellations etc... constitué par un recueil de traités d'astronomie, d'Isidore de Séville, de Bède le Vénérable, d'Helpéric et de Pérëgrin,
  • Raoul Glaber, auteur d'une chronique sur les événements de son temps, au XIe siècle.
  • Les clercs étaient les seuls lettrés et les érudits de l'époque. Voir dans les hauts lieux de culture qu'étaient Cluny, Saint-Germain d'Auxerre ou Saint-Benigne de Dijon, Cîteaux (ainsi que Clairvaux et Pontigny).
  • Robert le Pieux, roi de France et Duc de Bourgogne, fut élève de Gerbert d'Aurillac qui réinitia l'enseignement du quadrivium en Europe. Voir les rapports de ces deux personnages avec la Bourgogne.
  • Pierre Abelard, qui appela son fils "Astrolabe". Etonnant non ?

Astronomes du Moyen-Âge

Des "astronomiens" reconnus pour leurs travaux ou apparaissant dans les comptes des ducs de Bourgogne :

  • Henri Arnaut de Zwolle (1400-1466), astronome bourguignon qui a résidé à Dijon et travaillé pour Philippe le Bon. Pour "la somme de mille francs", il réalisa "un certain et subtil ouvrage qui icelui seigneur fait faire du mouvement des sept planettes, et de la VIIIe et IXe sphère, etc".
  • Jean Fusoris, maître de Henri Arnaut de Zwolle ; a également livré deux horloges.
  • Guillaume Hobit, astronomien qui réalisa globe terrestre pour Philippe le Bon, ce fut la second globe connu dans le monde occidental après celui de Fusoris et avant celui fait pour le pape 35 ans plus tard.
  • Nicolas de Poulaine, alias Nicolas de Tuchovia, astronomien qui reçut une pension de Philippe le Bon.
  • Jean Durand, clerc du diocèse de Rouen, étudiant en seconde année en médecine et enseignant en astrologia ex precepto domini regis, qui devint par la suite médecin du duc de Bourgogne Philippe le Hardi.
  • Angelo (ou Ange) Cato, astrologue, transfuge du Duc de Bourgogne, qui travailla ensuite pour Louis XI et prédit la mort de Charles le Téméraire à la bataille de Nancy.
  • Fasse de Saint-Séverin, astrologue de Jean sans Peur, "renommé par Italie et autre part".
  • Jean Spierinck, médecin et astrologue de Philippe le Bon et de Charles le Téméraire.
  • Jean de Vesale (de Wesalia), réalise des almanachs pour Philippe le Bon en 1432 et fait des prédictions pour Charles le Téméraire à propos de la comète de 1472.
  • Johannes Cesar, qui fournit un astrolabe à Philippe le Bon.
  • Roland l'Ecrivain (Rolandus Scriptoris), auteur de traités sur la géomancie, la physogniomie et l'arithmétique.
  • Simon Belle, qui a fait un horoscope de Philippe le Bon.
  • Simon de Phares, auteur d'un livre sur les astrologues du Moyen-Age.
  • Claude de Messey, astrologue de Philippe le Bon, était prévôt de Waten.
  • Laurens Pignon, auteur en 1411 du traité "Contre les devineurs", dédié à Jean sans Peur et dénonçant les pratiques astrologiques.
  • Antoine le Piémontais
  • Dominique
  • Georges Causez
  • Guillaume de Cologne
  • Jean de Bregy
  • Jean de Bruges
  • Jean de Coulogne
  • Jean de Roux (de Rubeis)
  • Olivier Chantemerle
  • Potot
  • Jean de Bourgogne (de Mandeville)
  • Pierre Picot
  • Jean de Dijon (du temps des ducs capétiens)
  • Jean Marigny
  • Gervais Chrétien
  • Nicolas de la Horbe
  • Pierre Turrel, astrologue, ajjonciateur de la fin du Monde, où l'on découvre que Nostradamus s'est inspiré des travaux de ce bourguignon : http://cura.free.fr/dico8art/704vigne.html

Et aussi des noms sans doute légendaires :

  • Alofresin, astronomien d'origine turque, qui aurait fait des pronostics astrologiques sur la vie du duc Jean sans Peur. Son existence réelle est contestée, le texte en question ayant probablement été écrit plus tard.
  • Escolgant, oncle du précédent, qui aurait sauvé la vie de Jean sans Peur, lorsque celui-ci était prisonnier du Grand Truc après la bataille de Nicopolis (Escolgant aurait fait une prédiction astrologique recommandant de libérer le futur duc de Bourgogne). Son existence réelle est contestée.
  • André de Sully, aurait fait une "nativité" de Jean de Bourgogne.
  • Mabille de Bourgogne, personnage imaginaire cité par SImon de Phares.
  • Dalmadion de Bourgogne, personnage imaginaire cité par SImon de Phares.

Astronomes du XVIe au XIXe siècle

  • Georges-Louis Leclerc comte de Buffon* (rapport sur l'observatoire de Dijon),
  • Jules Violle* : calcul de la constante solaire grâce une expédition au Mont Blanc. L' astronomie et son histoire Jean-René Roy Québec : Presses de l''niversite du Quebec, 1982 - p. 173. 
  • Claude Pouillet : physicien franc-comtois. L'un des premières tentatives pour calculer la constante solaire et la température du Soleil. A enseigné à Tonnerre dans l'Yonne.  (http://hal.archives-ouvertes.fr/docs/00/42/34/80/PDF/Pouillet_lameteo.pdf)
  • Joseph Fourier : Il tente de calculer les échanges de chaleur de la Terre avec l'espace, et ébauche ainsi le concept d'effet de serre (http://hal.archives-ouvertes.fr/docs/00/42/34/80/PDF/Pouillet_lameteo.pdf). Il écrit l'Eloge de William Herschell. http://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_Fourier
  • Alphonse-Louis Hurion*,
  • Dom Anthelme Voituret* (comète de 1680, catalogue d'étoiles, étude d'étoiles variables, nova de 1670),
  • Pierre-Joseph Antoine*,
  • Gaston Bachelard*,
  • Benjamin Baillaud*, né à Chalon sur Saône, directeur de l'Observatoire de Paris et de celui de Toukous. l'un des fondateurs de l'Observatoire du Pic du Midi.
  • Jules Baillaud, fils du précédent, astronome à l'observatoire de Paris et directeur du Pic du midi de 1937 à 1947.
  • Léon Bassot*, Michel Benoist*, Paul Bert*, Claude Bertrand*, Jacques de Billy*, Jacques Edmond Emile Bour*, Julien Brunhes*, Bernard Brunhes*, Louis Cailletet*, Emilie le Tonnelier de Breuteil marquise du Chatelet*, Gustave Eiffel*, Eugène Fichot*, Louis-Jules Gruey*, Amédée Guillemin*, Pierre Jacotot*, Jean-Baptiste Prosper Jollois*, Edmond Laborde*, Jean-Baptiste de la Borde*, Charles-Arthur Lamey*, Mathurin Lepère*, Georges-Louis Lesage*, Jules-Antoine Lissajous*, Etienne Jules Marey*, Edme Marié-Davy*, Edme Mariotte*, Antoine Masson*, Claude-Louis Mathieu*, Odot-Louis Mathion*, Charles Mocquery*, Gaspard Monge*, Augustin Bernard Mouchot*, Charles de Nansouty*, Louis-Marie Henri Navier*, Nicéphore Niépce*, Abel Niépce de Saint-Victor*, François Pasumot*, Alexis Perrey*, Jules-Alfred Pierrot-Deseilligny*,
  • Jean-Philippe Rameau* (selon lui, la musique est à la base de toute science, elle régit donc le cosmos ?), Edme Régnier*, Marc Seguin*, Pierre Sigorgne*, Felix Tisserand*, Claude-Etienne Trébuchet*, Jean-Baptiste-Philibert Vaillant*
  • Pierre Hérigone : inventeur du mot "parallélipipède"
  • Pontus de Thiard : le premier en France à parler "d'estoile polaire" ?
  • Théodore Despeyrous**http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article1003, Henri Duport**, Alexis Fontaine des Bertins**, Maurice Gevrey**, Claude Mallemans**, Jean Pigeon**, Guillaume Postel**, Claude Richer du Boucher**, Marie-Antoinette Tonnelat**, Pierre Turrel**, Edme Voizot**, Philippe Villemot**
  • Dom Camille Ferrouillat : a réalisé la méridienne avec 8 solaire de l'hôpital de Tonnerre.
  • Baudouin de Guémadeuc : idem
  • Napoleon : a tracé un cadran solaire toujours visible sur la caserne où il a fait ses classes à Auxonne.
  • Achille Gros, conducteur général des Ponts et Chaussées. Adhère à la SAF en 1911. Son nom apparait sur la lunette Mailhat de l'observatoire. En a-t-il été propritéaire ? Ou commanditaire ? L'a-t-il cédée à l'Académie ?
  • Hugues Maret : un des premier à avoir fait des travaux sur l'astronomie à l'académie, dès 1740 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Hugues_Maret
  • Dom Mayeul Lamey. Créateur de l'observatoire de Grignon, où ont travaillé : Démoulin, Siffert, Amman, Rozt et Méreau.
  • Jean-Baptiste Languet de Gergy : curé de l'Eglise St Sulpice à Paris, qui a commandé la fameuse grande méridienne (Fabarel s'en serait-il inspiré ?)
  • Philibert de la Mare : érudit correspondant de Gassendi. Ses collections (sauvegardées à la bibliothèque) contiennent des feuillets astronomiques : http://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc836212/cd0e1041
  • Louis Legrand (né à Seurre en 1740) ; constructeur du globe terrestre de la bibliothèque de Dijon. Le second plus grand de France après ceux de Louis XIV

A l'Académie des Sciences, Arts et Belles-Lettres de Dijon

Astronomes de l'observatoire de Dijon

La Bourguignonne Connection de la SAF

  • Dr Cantenot (vice Président de la commission de l'académie), Flammarion, Duvivier, Bidault de l’isle, Florentin Debrandt, Gasser… André Danzeau (insituteur à Corcelles les Monts - intègre la SAf sur recommandation de Cantenot en 1952) 
  • Benjamin Baillaud (président d'honneur du Bureau en 1904)
  • Eiffel, membre du Conseil d'asministration
  • Flammarion
  • Bidault de L'isle
  • Wilfrid de Fonvielle : co organisateur de la Fête du Soleil avec Eiffel et Flammarion. Il habitait à Saint Broing les Moines en Côte d'Or. (vu dans un extrait de l'Astronomie de 1911.
  • Henry Vuibert, célèbre éditeur des annales (d'abord du baccalauréat), membre de la SAF, présenté par... Pierre Louis à la séance du 8 novembre 1933. Né à Villeneuve sur Yonne ! 

 

Astronomes inscrits à la SAF et qui ont observé le bolide du 6 août 1935

  • E. Chauvenet à Mandelot, E. Tribouillard à Chassenay, J. Fourcroy à Dijon, J. Troubat à Flavigny, H; Rochet à Fraignot, Brondin à Bussy-le-Grand, Saurat à Dijon, V. Sivry à Vièvy, H. Gaillard à Villers-Rotin, P. Paris à Pontailleu, P. Tortochot à Fontaine-lès-Dijon, M. Laguet à Dijon, Robelot à Fontaine-Française, Bizot à Dijon, Michot-Gallois à Mont-Saint-Jean, Colson à Vougeot, J. Vergne à Dijon, E. Thiébault, R. Garrot à Izier, J. Martenet à Messigny, Coqueugniot à Beaune, Lacroute à Vic-des-Prés, Lemonnier à Dijon, P. Plantin à Dijon, Pauly à St-Julien, De Champeaux à Autun.

Astronomes contemporains (XXe et XXIe siècle)

Le réseau des astronomes bourguignons :

Archéologues s'étant essayé à l'archéoastronomie (avec plus ou moins de succès) :

  • Les archéologues ayant publié sur le disque de Chevroches : Christian Vernou ? Olivier de Cazanove (Arthéis, Ub) ? Frédéric Devevey, Patrice Cauderlier, Claudine Magister-Vernou ?: 3. « Le mécanisme d’Anticythère et le disque de Chevroches », dans Chr. Vernou éd., Autour du disque astrologique de Chevroches (Dijon,28 nov. 2006), sous presse
  • Bernard Jacomin ? Jean-Pierre Pansiot ?
  • Sébastien Francisco ?
  • Danielle et Roger Ratel, avec l'aide de JJ Aumenier (adhérent de la SAB) pour les calculs.
  • Francis Nimal (krankisme ?) sur la Machine d'Anicythère : http://www.antikythera-mechanism.gr/node/711

Astronautes

  • Claudie Haigneré

Astronomes amateurs...

... ayant publié ou "découvert" quelque chose.

  • Laurent Vadrot, Pierre Causeret, Fulbert Picot, Damien Ponsot, Jean-Claude Merlin, René Faugère, Alain Jaquot, Jean-Baptiste Feldmann, Christophe Legueult, Eric Chariot, André Favaro, Roger Piéri.
  • Rémi Briand : réalisateur dijonnais auteur du documentaire "De la matière grise à la poussière d'étoile". 2012.
  • Luis Pons (Meursault Les Etoiles)
  • Philippe Leroyer : Product Manager chez Itt Cannon à Dole. Responsable de la Division Espace & Mil Aéro. Il a ainsi développé la connectique pour plusieurs missions spatiales (dont Rosetta). Exemples de protocoles : http://ovh.to/5gu5LS4
  • Photos publiées : Marc Morisson, JC Clausse ...
  • Cyril Richard : développeur du logiciel de traitement d'images Siril 
  • Danielle Martinigol : auteure de Science Fiction https://fr.wikipedia.org/wiki/Danielle_Martinigol
  • Fabrice Diot : prof de svt au lycée Charles de Gaulle - communications avec l'iss et expérience de pousse de graines de moutarde dans l'espace (avec Thmomas Pesquet) : http://www.bienpublic.com/edition-dijon-ville/2017/02/27/fabrice-diot-nous-a-quittes
  • Christophe Vuillemot (titulaire du DU d'astrophysique du CNED), animateur du planétarium de Dijon
  • Lise Evezard, pour la revue Cosinus (Ed Faton)
  • Didier Cuménal (DU Observatoire de Paris http://ufe.obspm.fr/article421.html - Noyers sur Serein), 

Inventeurs et constructeurs

Constructeurs de télescopes

Cadraniers

Planétaires

Bourguignons ayant un cratère lunaire à leur nom

  • Nicolas Léonard Sadi Carnot* (52,3°N, 143,5°W, 126 km de diamètre, face cachée)

* : Astronomes référencés dans l'ouvrage "Physiciens en Bourgogne" sous la direction de Michel Pauty. Réalisé par le CCSTI de Bourgogne (2005).

** : Astronomes référencés dans l'ouvrage "Mathématiciens en Bourgogne" sous la direction de Michel Pauty. Réalisé par le CCSTI de Bourgogne (2014).